Temple de la renommée du tourisme canadien

présenté par Air Canada

Créé en 2006 par l’Association de l’industrie touristique du Canada, le Temple de la renommée du tourisme canadien honore publiquement les individus dont la carrière a accordé une place importante au tourisme, et dont les réalisations ont eu un impact positif sur ce secteur d’activité.

Les membres du Temple de la renommée ont contribué à faire de notre industrie un vecteur dynamique de notre économie et à positionner le Canada en tant que destination de choix.

Chaque année, des professionnels dévoués qui se sont particulièrement démarqués sont intronisés au Temple de la renommée lors du Congrès touristique, soit le congrès annuel de l’AITC.

Temple de la renommée du tourisme canadien 2021, présenté par Air Canada

L’AITC intronise Charlotte Bell, Joseph Kowalski et Anne Marshall au Temple de la renommée du tourisme canadien

  • Charlotte Bell – Prix décerné à titre posthume

    Charlotte Bell fut nommée présidente-directrice générale de l’Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) en 2015, dirigeant l’organisation dans la réalisation de sa mission jusqu’à son décès soudain en 2020. Elle s’est consacrée à accroître la compétitivité de l’industrie touristique canadienne en tant que destination internationale grâce à son leadership et ses initiatives de plaidoyer.

    Avant de se joindre à l’AITC, Charlotte fut consultante principale chez Capital Hill Group et vice-présidente des affaires commerciales à la Atlantic Lottery Corporation. Auparavant, elle a œuvré durant plus de 25 ans dans le secteur de la radiodiffusion au Canada. Elle cumulait une solide feuille de route en matière de plaidoyer, de planification stratégique et d’affaires publiques.

    Charlotte a également siégé à plusieurs conseils d’administration tout au long de sa carrière, dont ceux de Canadian Women in Communications, du Banff International Television Festival and des Normes de la publicité du Canada.

  • Joseph Kowalski

    Joe Kowalski est président fondateur de Wilderness Tours sur la rivière des Outaouais, une entreprise située à une heure de route à l’ouest de la capitale nationale. Passant de quelques amateurs en 1975 à plus de deux millions depuis, Wilderness Tours est devenue la plus importante compagnie de rafting et de kayak au Canada. En plus d’être le premier à exploiter la rivière des Outaouais, Joe fut également le premier à élaborer le concept d’un complexe touristique axé sur l’aventure, concept qui s’est étendu depuis au Canada et aux États-Unis.

    La grande ambition de Joe depuis qu’il a fondé un club de plein air à l’université qu’il fréquentait a été de partager sa passion pour les eaux vives, d’abord sur la rivière des Outaouais, puis sur d’autres rivières. En compagnie de son frère Jack, il fut un pionnier du jet-boating au Canada, sur les rapides de Lachine à Montréal. Puis, avec son partenaire John Kinney, il a mené cette activité à un autre niveau sur la célèbre rivière Niagara, au bas des chutes. Entre Niagara, Montréal et Ottawa, le trio fait découvrir cette activité à plus de 150 000 personnes chaque année.

    Si ce nombre est certes impressionnant, ce qui impressionne encore plus est le fait que l’environnement naturel demeure intact. Il y a plusieurs dizaines d’années, Joe avait déjà anticipé que le développement des rives aurait un impact négatif sur la nature environnante. Inquiet, il est allé voir Parcs Canada pour expliquer que les eaux vives constituent la dernière section sauvage de la rivière la plus historique au Canada. Voyant que son intervention ne menait nulle part, Joe a décidé d’agir lui-même en protégeant plus de 4 000 acres des deux côtés de la rivière.

    Enfin, la plus grande fierté de Joe est l’héritage humain forgé par la rivière et la culture de Wilderness Tours, là où plusieurs grands leaders du plein air et du tourisme au Canada ont fait leurs débuts.

  • Anne Marshall

    Née à Kapuskasing, une petite ville papetière située au nord de l’Ontario, Anne a toujours rêvé d’une vie excitante dans des contrées lointaines. Élevée par un père immigrant de l’Ukraine et une mère canadienne-française, Anne a vu ses parents lui enseigner de solides valeurs de travail, et ils l’ont entièrement soutenue dans ses rêves et ses ambitions.

    Après un stage d’agente de voyage au quotidien Kitchener Waterloo Record, où elle a également vendu des forfaits d’aventures au secteur du tourisme, Anne a amorcé une carrière qui comblait son besoin de voyager et de demeurer en mouvement. À titre de directrice des ventes et, plus tard, directrice de bord chez Wardair à Winnipeg, elle a découvert la valeur de l’esprit d’entrepreneuriat.

    La prochaine étape dans la carrière d’Anne l’a menée chez CN Hotels à Toronto, ainsi qu’à Montréal et Vancouver. Recrutée par Marilyn Barker Paulson, on lui a confié les ventes nationales et internationales, selon son amie et ancienne collègue de travail Michelle Pinard. L’équipe torontoise se demandait si elle serait en mesure de livrer la marchandise, mais a pris le temps de lui enseigner les rouages du métier. Il va sans dire qu’elle a rapidement mis son expérience, son talent et son remarquable sens de l’humour à contribution, menant du même coup l’équipe à un autre niveau.

    C’est dans ce contexte de carrière en ventes qu’elle a participé au célèbre salon mondial ITB (International Tourism Berlin), où elle a fait la connaissance de Peter Elmhirst – ce qui allait changer le cours de sa vie.

    Le rôle d’Anne au sein de l’industrie touristique ne s’est pas estompé lorsqu’elle s’est établie sur les rives du lac Rice. Elle a mis ses talents au profit du département des ventes et du marketing chez Elmhirst’s Resort, donnant un nouveau souffle à une entreprise familiale aux origines modestes. Elmhirst’s a ainsi rapidement été en mesure de proposer des événements créatifs aux invités d’affaires et privés, ainsi que des expériences touristiques exportables au secteur international des voyages. Plus tard, Anne a ajouté le titre de directrice des ressources humaines à son parcours professionnel. Elle a ainsi pu miser sur ses habiletés à reconnaître et encourager le talent chez les gens et à bâtir des équipes solides pour développer encore plus les capacités. À ce jour, Anne est la plus importante ambassadrice de la marque Elmhirst’s.

ANCIENS LAURÉATS

Temple de la renommée du tourisme canadien 2020, présenté par Air Canada

  • Michelle Gervais

    Michelle est réputée pour sa passion envers l’industrie, sa communauté et la culture. Plusieurs la considèrent comme étant une pionnière du tourisme francophone au Manitoba. Retraitée depuis peu, elle a contribué à la croissance de l’industrie pendant plus de 30 ans, en collaborant avec divers intervenants du tourisme tel que Travel Manitoba, Tourism Winnipeg, le CDEM, Destination Canada et plusieurs autres, afin d’assurer la présence des cultures francophone et métisse dans le plan de développement stratégique du tourisme au Manitoba.

    Les principales réalisations de Michelle incluent notamment le tourisme hivernal, à l’époque peu développé. Aussi, elle a constaté des lacunes au niveau de l’enseignement et de la formation en tourisme au Manitoba, ce qui a mené à la création de programmes accrédités en tourisme offerts par des établissements postsecondaires dans la province. En 2018, elle a contribué au développement de la marque Passion & Histoire Saint-Boniface afin de promouvoir le tourisme francophone au Manitoba. Au cours des 14 dernières années, Michelle fut directrice de Tourisme Riel, une organisation de commercialisation touristique et une division d’Entreprises Riel, soit une agence de développement économique bilingue. Elle a préconisé le développement et la promotion du tourisme dans la région de Riel.
  • Scott M. Meis

    Scott M. Meis est anciennement directeur général de la recherche à la Commission canadienne du tourisme (CCT)/Destination Canada (DC). À ce titre, il a joué un rôle de premier plan dans les efforts pour mettre en valeur les bénéfices économiques du tourisme au Canada et ailleurs dans le monde. Il est à l’origine de la création du Compte satellite du tourisme du Canada (CSTC), qui fait partie du système canadien de comptes nationaux et qui inclut diverses extensions, dont les Indicateurs nationaux du tourisme et le Module des ressources humaines du tourisme. Ces nouveaux outils statistiques, développés en collaboration avec Statistiques Canada, sont venus transformer la façon dont les agences nationales et internationales de statistiques, ainsi que le secteur touristique mondial, mesurent et reconnaissent les contributions économiques et sociales du tourisme.

    Reconnu tant au niveau national qu’international pour son expertise et ses réalisations, Scott est cofondateur et fut le premier président du comité des comptes statistiques et satellites de l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies. En 2008, la Travel and Tourism Research Association lui a décerné le Prix international pour l’ensemble des réalisations et, en 2016, celui de la contribution exceptionnelle de toute une vie – chapitre canadien. 

    Scott agit toujours à titre de consultant au niveau national et international. Il enseigne également aux étudiants de troisième cycle en tant que professeur adjoint à la School of Hospitality, Food and Tourism Management de l’université de Guelph. Il enseigne aussi à temps partiel à la School of Business du collège Algonquin. En plus de continuer à promouvoir le CSTC et d’autres données canadiennes sur le tourisme, Scott se prononce et écrit régulièrement sur la mesure et la recherche en tourisme.